Les sites de paris autorisés (sportifs, hippiques + poker) par l’ARJEL en France

En 2010, l’Etat français autorisait les jeux d’argent et de hasard en ligne, du poker aux paris sportifs en passant par le turf. Pour réguler et contrôler les opérateurs, il a créé l’ARJEL, un organisme indépendant chargé de protéger les joueurs et de faire respecter la loi.

.

L’ARJEL a vu le jour le 12 mai 2010, avec l’adoption de la loi relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent en ligne. Ses membres, nommés par le Président de la République et les présidents de l’Assemblée et du Sénat, ont pour mission de réguler les jeux d’argent sur internet en France, en rédigeant un cahier des charges très précis, en contrôlant les opérateurs et en les sanctionnant s’ils ne respectent pas la loi. L’objectif est de protéger les joueurs, mais aussi de lutter contre la fraude et le blanchiment d’argent.

L’autorité de régulation des jeux d’argent en ligne a aussi dressé la liste des jeux et des paris autorisés. Pour les jeux de casino, c’est simple : seul le poker en ligne en argent réel est légal. En matière de paris, l’offre est plus large, avec le turf d’un côté et les paris sportifs de l’autre.

Commençons par les paris hippiques, qui ne sont autorisés que sous forme mutuelle, c’est-à-dire que toutes les mises des parieurs sont regroupées et redistribuées aux gagnants au prorata. En plus des courses hippiques françaises, les férus de turf sont invités à parier sur les courses étrangères ; il est ainsi possible de parier sur des courses se déroulant aussi bien à Vincennes, Nantes, Deauville et Toulouse que sur celles d’Ascot, de Valparaiso, de Dubaï ou de Kenilworth en Afrique du sud. Le calendrier des courses sur lesquelles on peut parier en toute légalité est disponible sur le site de l’ARJEL.

Les paris sportifs sont eux aussi autorisés sur leur forme mutuelle, à cote fixe, et éventuellement en direct. Si, en 2010, seule une quinzaine de disciplines figurait sur la liste des sports autorisés, aujourd’hui le choix est extrêmement vaste, des classiques foot, tennis, baseball, basket et handball à l’aviron, au curling, à la boxe, au ski et aux sports automobiles. Les paris peuvent porter sur différents éléments, selon les disciplines ; au football, par exemple, des dizaines de paris sont possibles. On peut miser tout simplement sur le résultat d’un match, sur le score ou sur le nombre de buts, mais aussi sur le nom et le nombre de buteurs, sur la minute où ont lieu le premier et le dernier but, ou encore sur les résultats d’une compétition, comme l’équipe la plus longtemps invaincue, le finaliste ou l’équipe possédant la meilleure attaque. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la liste des paris et des rencontres sportives autorisés sur arjel.fr.

Venons en, pour terminer, aux opérateurs légaux dans l’Hexagone, ceux qui ont passé les tests de l’ARJEL avec succès et ont donc reçu son précieux agrément.

Ils sont plusieurs dizaines, dont Winamax.fr, ParionsWeb.fr, le site de la Française des Jeux, PMU.fr, Bwin.fr, Betclic.fr et Unibet.fr. ParierSurTout.com vous recommande également Zeturf.fr, un site uniquement consacré aux paris hippiques.

Si vous résidez au Canada ou en Suisse, vous pouvez tout à fait vous inscrire sur Bet-at-home.com ou sur la version internationale de Bwin.com, des sites qui ne sont pas légaux en France mais autorisés ou tolérés dans d’autres pays.

De nombreux opérateurs ont reçu l’agrément de l’ARJEL et proposent du turf et des paris sportifs entièrement légaux. Si vous ne savez pas quel site choisir, parcourez ParierSurTout.com, qui vous dit tout sur l’univers des paris en ligne.